Pensionnat Kageshiro


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Voici le lien du nouveau forum :http://kageshiro.forumactif.org/

Partagez | 
 

 Une psychologue a l'aspect d'élève ? [1.9%]

Aller en bas 
AuteurMessage
Athanaïs de Nestarel

avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 31/03/2013

MessageSujet: Une psychologue a l'aspect d'élève ? [1.9%]   Dim 31 Mar - 11:23



Appelée du nom de : Athanaïs de Nestarel. Surnommé Athïs ou Athan par ces amis.Mi-humaine, mi-démon, elle descend d'une génération de chasseur d'être démoniaque, depuis l’existence l'attaque de sa famille en 1783. Âgée de 59 années humaines, son corps n'en fait que 16. Née le 21 Février 1954 dans un petite patelin supprimé maintenant par les grandes villes, dans le pays de Provence. Elle a servi pendant de nombreuses années comme psychologue autant pour sa " chasse " que pour s'occuper. Elle utilise comme arme un Naginata lorsqu'elle sort à la "chasse". Question pouvoir... Elle utilise les pensées des gens contre eux ou pour eux. Elle ne peux pas les rendre fous, juste répéter la scène ou le moment désiré. Elle parle plus de quatre langues différentes dont le japonnais, le français, l'anglais et l'allemand. Désolée pour les jeunes qui cherchaient une relation avec une femme cougard, elle est en couple.

Physique

Athïs est plutôt petite pour son âge, un mètre quarante cinq. Elle est aussi plutôt légère trente-cinq kilos. Elle passe inaperçu dans une école secondaire avec sa silhouette menue et pourtant elle arrive à s'imposer avec son allure distinguée et légère de bonne famille. Ses yeux violets brillants et vifs de démon sont mis en valeur sur un teint pale et léger. Un visage large et carré qui descend sur un menton presque inaperçu tellement qu'il est fin et triangulaire. Avec une expression sévère et douce à la fois. Des cheveux d'un violet profond qui descendent jusqu'à sa taille. Elle porte une chemise blanche avec une jolie et courte robe avec un grand colle en V par dessus. Elle porte de petites de petite chaussures noires et des chaussettes aussi noires qui montent jusqu'aux cuisses.

Fome Youkai :
Spoiler:
 


Mentalité

4 lignes minimum


Histoire


24 Février 1964.
" Voilà un mois que j'entends des voix dans mon crâne. Des murmures, un simple souffle, qui se finissent par des pensées ou des réflexions désobligeantes. J'ai l'impression que des voix résonnent dans ma tête, suis-je schizophrène ? Une de notre famille à disparut, c'est habituel dans cette famille et dans celles parentés également. Les " rejetons" de la famille ne doivent pas en parler et plusieurs versions tournent dans notre demeure, mais toutes disaient qu'elle n'était pas normale. J'ai un doute sur ça, elle était toujours souriante avec moi, gentille et très douce. Elle n'était qu'âge de trois ans de plus que moi, mais ressemblait à une mère. J'ignore complètement où elle a pu passer. Depuis toute petite j'apprends à ne jamais poser de question, comme si elles étaient interdites. Nous ignorons pourquoi nous devons chasser, nous savons seulement que nous devons le faire. Nous apprenons les bases du combat, à les reconnaître, à les haire. Nous sommes formés pour tuer."

06 Juin 1969
" Les murmures sont constants. Ils sont comme des paroles dans mes oreilles. Dès qu'une personne arrête de parler, sa voix résonne dans ma tête, comme si c'était leurs pensées. J'ignore complètement d'où ceci peux venir, mais je sais très bien que je ne puisse le dire à personne sinon je passerai à la trappe. On connait la vérité à nos dix-huit ans, mais moi je la connais déjà, j'entends les murmures des murs, les pensées des gens. Dès fois c'est un avantage, d'autres fois c'est insupportable. Je risque surement de devoir m'enfuir de ma famille. Je ne sais pas comment je pourrais vivre, ça risque d'être ma fin si je continue ici. Je veux vivre dompter ce don. Je partirai après avoir compris ce qui m'arrive. "

17 Septembre 1974
" Après cinq ans de recherche, j'ai enfin réussi à savoir la vérité. Ce don qui est arrivé lors de mes dix ans seraient à cause d'un mélange de sang entre un démon et un membre de la famille qui n'a fait signe de rien. Il a surement voulu avoir plus de pouvoir. Ce mélange de sang viendrait de la deuxième génération de chasseur, d'après mes recherche sa remonterai en 1765. Lorsque la bête "noire" fut des ravages. J'appris une multitude d'informations sur notre famille, mais rien à la fois. Trop de personnes me tournant autour, j'ai préféré arrêter mes investigations. Après avoir " entendu "quelques codes informatiques et soudoyer les clés d'une bibliothèque. J'ai pu apprendre bien plus sur notre famille que mon âge me le permet, je devrais sans doute la remercier de m'avoir dirigé plus vers l'intellectuelle et la ruse que vers les poings et la stupidité des hommes de terrains. Enfin, j'ai appris peu sur mon dos, autre que les personnes ayant " la malédiction " seraient tués ou pire exploiter à des fins de chasse. La dernière serait notre parente disparut il y a de ça, dix ans. Tout est confus dans ma tête, voilà que depuis cinq ans je ne grandis plus et ne vieillis plus. Ceci parait louche aux yeux de tout le monde. Ils en parlent, je l'entends très bien voir trop. Je risque de devoir être habituée aux différents systèmes politiques des différends pays. "

26 Novembre 1975
" Ils ont découvert mon secret, voilà trois assassinats prémédités dans un seul mois. Je sais que je vais devoir partir, si se n'ai à s'enfuir loin, là où il ne me trouveront pas. Mon physique n'a toujours pas vieilli, aucun de mes organes n'ont pas vieillis. Il est resté bloqué à l'âge de 16 ans. J'ai 21 ans et j'en fais 16... C'est ceci qui a du me trahir ou peut-être mon don que j'ai surexploité. J'ai appris à l'apprivoiser en bien plus de temps que je ne l'aurai pensé. Dernièrement j'ai réussi à couper tout murmure dans ma tête, augmenter le son de la voix ou bien la diminuer. J'apprends doucement sur les gens en écoutant leurs pensées, certains pensent à des souvenirs et je frôle très rarement la zone où je peux voir ces souvenirs, je ne fais que sentir ce qu'à quoi peux penser la personne. C'est un travail très dur, mais je réussirai peut-être un jour à lire des souvenirs dans les pensées. "

19 Décembre 1975
" Ils ont lancés la chasse sur moi. "

21 Décembre 1975
" Je les sème de peu... Ils arri... "

31 Décembre 1975
" Notre parente disparut me traque. "

05 Janvier 1976
" Je suis perdue. "

15 Janvier 1976
" J'ai réussi à trouver refuge dans un pensionnat. Je n'es toujours pas vieilli et cela m'arrange bien. "

14 Juin 1976
" J'ai réussi à faire croire à ma mort. Ceci est surement impossible, mais ils devraient y croire si ils ne cherchent pas trop loin. J'ai du tué pour ça, mais rien n'est perdu. "

Novembre 1992
" Voilà seize ans qui ont passé. Je me fais toujours aussi discrète, je change de pays tous les 5 ans maximum et dès que j'entends la présence d'être surnaturelle, je prends des vacances pendant des voire trois ans. Ma préférence se va pour le Canada. Ses régions montagneuses sont très bien pour se cacher en toute sécurité et la présence d'animaux me fait dormir sur mes deux oreilles. Même si j'entends quelques fois les pensées des animaux qui ne sont qu'en fait des cris d'animaux. Un jour j'essayerai peut-être de les comprendre et de décoder leurs cris. Je n'ai toujours pas réussi à comprendre pourquoi je fais toujours aussi jeune. Voilà que j'approche des trente-huit ans et j'en fais toujours seize, même si des fois on m'en donne dix huit. Tout ceci me paraît compliqué. Je devrais peut-être essayer de chasser moi aussi, mes semblables pour leur tirer des renseignements. Je suis une tactique de leur plan. Je n'ai pas vu de signe de ma famille depuis longtemps... "

Février 1995
" Je m'approche de mes quarante et un ans et je n'ai toujours pas vieilli. Je trouve durement du travaillé, mais je réussis à faire jouer mes anciennes relations. Pratique quand on a plus de vingt ans de petits boulots sous les pattes. Je devrais être fière de moi pour avoir été si discrète, pourtant je suis triste d'avoir dû me séparer de mon frère avec qui j'étais si proche. Trop d'après les anciennes générations. Nous étions assez proches pour que les gens nous confondent avec un couple, nous avions en lien fraternel que nul ne peut avoir, quoique des jumeaux pourraient peut-être avoir notre lien si fort. Seuls les jeunes amoureux longs, étions-nous peut-être amoureux au final. Je l'ignore, mais je sais que je ne pourrais jamais le revoir. Lorsque j'eus mes premières pensées, il disparaissait pour revenir après des longs mois... "

Juillet 1996
" Voilà six longs mois que je cherche mon frère sans tourner autour et celle de ma famille. Je pensais l'avoir aperçu il y a de ça quelques mois à Prague, mais il ne me semblait pas que ça soit vraiment lui. Il ne me jeta aucun regard. Mes recherches se sont vite arrêté lorsque j'ai vu l'un de mes nombreux parents. J'arrivais à percevoir ses pensées de chasseurs. Il était trop jeune lorsque je suis partie et ne semble pas m'avoir reconnu. Devrais-je sauter de joie ? Je l'ignore et si je devais encore fuir et abandonner l'idée de retrouver mon frère... "

Octobre 2000
" Le nouveau siècle débarque et moi, je suis toujours aussi perdue avec mon frère. Je semble bien plus apercevoir nos chasseurs que son ombre. Peux-être est-il comme moi, je n'arrive plus à lire leurs pensées depuis deux ans, seraient-ils immunisés contre nos pouvoirs ? "

Mars 2002
" J'ai retrouvé mon frère. Lors d'une de mes excursions en Mongolie, je le retrouvais dans la capitale : Oulan-Bator. Une ville surprenante. Dans la foule, je l'ai repéré à ses yeux gérons, en croisant nos regards l'image d'un défi se lancer. Nous voulions nous protéger de notre famille. Nous nous lançâmes dans un combat féroce, sans d'abord utiliser aucune trace de nos gênes démoniaques. Puis lorsqu'il dégaina son katana, sept queues apparurent et des oreilles de loups. Je m’arrêtais sur-le-champ, stopper net dans cette déclaration de mon frère. Il me chargea comme à son habitude. Le lien qui nous liait autrefois avait complètement disparu, surement parce que nous nous lancions dans un combat contre notre survie. Je n'ai pu résister de lui demander s'il travaillait pour eux et nous nous arrêtâmes sur-le-champ. Cette question mettait fait à notre combat et notre lien fraternel reprit le dessus. C'est si plaisant de retrouver son frère adoré. Nous ressemblâmes à deux chatons se retrouvant pour jouer sur les toits d'Oulan-Bator. Nous découvrions beaucoup de choses, il avait trouvé le moyen d'accentuer le gène démoniaque grâce à un démon. Son katana forgé dans les entrailles de l'enfer, lui donner sa forme de démon. Il me proposa un Naginata pour les augmenter et enfin voire ma forme démoniaque. Lui aussi avait cessé de grandir quand son pouvoir apparut, il était comme moi... Il avait seulement six ans de plus que moi quand il partait. "

Avri 2003
" L'utilisation du Naginata devient pour moi nécessaire et très appréciable. Je trouvai mon apparence bien plus sympathique que lorsque j'étais sous ma forme humaine, elle me donnait un style japonais très séduisant et également à mon frère. Nous tombions rarement sur d'autres êtres comme nous. Pourtant on croisait souvent des démons à cause de nos armes, forgées directe en enfer. Mon frère m'avait parlé d'existante autre que les démons, des anges, des humains aux contrôles de matière. Des êtres croisés avec des animaux. Je trouvais ça farfelu, mais plausible nous existions bien nous... Et tous ceux que chasse notre famille. On en parlait rarement de notre famille surement parce qu'on avait peur d'eux ou qu'on avait une certaine haine pour eux. Nous avions été des chasseurs et maintenant nous étions les chassés. C'était peut-être le karma. Ceci faisait toujours rire mon frère quand je parlais de Karma.Nous avions tous les deux beaucoup bougés dans tous les recoins de l'Europe et un peu vers l'Asie, il me racontait sa vie avant nos retrouvailles. Il avait fait toute l'Europe Est, vécu dans les pires conditions comme dans les meilleurs, avait vécu plusieurs vies, dans différentes villes. J'appris également qu'il n'avait pas six ans de plus que moi, mais soixante ans de plus que moi. Il avait dû tuer plusieurs membres pour vivre toujours à l'intérieur de la famille et s'était fait exploiter à de nombreuses reprises par ceux qui étaient au courant. Certains dans la famille étaient touchés par l'éternité qu'il existait chez les démons. Nous deux n'étions pas immortels, mais seulement comme eux, bloqués à l'âge où nos pouvoirs débarquèrent. Il avait vu mourir plusieurs personnes, mais ceci ne semblait pas lui faire plus de mal qu'autre chose, surement parce qu'ont si habitué au bout d'un moment. "

Aout 2004
" Mon frère se lança pour une nouvelle fois dans les études. Il devait avoir plusieurs diplômes dans son dossier. Il avait fait un peu de médecine, assez pour savoir recoudre une plaie, diagnostiquer un rhume et autres maladies qu'on attrape en hiver. Un peu de droits dans différents pays. Il m'impressionnait beaucoup, surement parce que comparé à lui, j'avais voyagé, appris des langues, découvert des traditions et fuis notre famille. Je me lançais dans ce qui me sembla être une habitude pour moi, analyser les gens, alors pourquoi pas la psychologie, psychiatre et tout ce qui commencer par "psy". J'aurais pu commencer il y a longtemps, mais l'idée ne mettait pas venue en tête. Nous avions d'aller à la même fac ensemble, mais pour mon plus grand malheur, je ne faisais pas l'âge voulu et beaucoup se demander ce que pouvait faire une "gamine" ici. Mon "frère" si je puis dire maintenant était là pour me défendre et ma rhétorique reprit le dessus à de nombreuses reprises défiant tout élève qui m'agaçait. Les professeurs ne me cherchaient guère des noises, je connaissais assez mes cours pour qu'ils ne me disent rien et le soir nous travaillions dans un petit bar pour payer l'appartement, la vie en France était bien plus dure qu'à l'époque et nous l'avions remarqué. Avoir des faux papiers était encore plus embêtant qu'autre chose et devoir les changer tous les cinq ans ne nous rendez pas la chose facile. "

Mars 2005
" Nous rencontrons bien plus souvent des gens comme nous qu'avant. Mon " frère " fait hypothèse que nos " congénères " auraient moins peur des hommes qu'avant. C'est la nouvelle génération qui doit faire ça. Ceux qui n'ont pas eu à se cacher. L'insignifiance des siècles. "

Octobre 2008
" Voilà longtemps que je n'ai pas donné des nouvelles du monde extérieur. La mode change à vue d'oeil, les filles se dénudent, les hommes... Le pantalon au-dessus de la taille n'existe plus de nos jours... Pourtant j'aime toujours porter quelques vêtements discrets des années 60 ou 90. Je préfères appeler mon parent que frère maintenant, j'ai peut-être senti ça comme une trahison de l'avoir su plusieurs années plus tard. Pourtant il a un charme inscriptible. "

Mars 2010
" Nous nous rapprochons encore beaucoup plus que lorsque j'étais jeune. Nos petits voyages, entre personne de la même origine, sont encore plus nombreux. Dernièrement nous étions au Pérou et juste avant au Brésil. Il a entendu parler d'une école pour les gens comme nous. Le peuple chassé, comme on l'appelle ensemble. La présence de chasseurs a disparu aux files des années et l'apparition d'être surnaturel se développe. Nous sommes heureux, nous vivons comme un couple ou comme des frères et soeurs à certains moments. Ce lien nous met rarement en conflit, car nous nous entendons à perfect. "
Aout 2011
" J'ai entendu parler d'un lycée pour les gens à part. Les gens comme lui et moi. Un endroit peut être pour nous. J'espère avoir un petit boulot là-bas. Un endroit où nous n'aurions plus à nous cacher. Où nous pourrions vivre sans avoir fui, où nous pourrions vivre notre amour en pleine liberté. "


La personne derrière l'écran
Je suis une petite lycéenne de 17 ans. J'ai eu envie de me remettre au RP que j'avais longtemps arrêté, même si j'ai pas une forte disponibilité : seulement le week-end.


Dernière édition par Athanaïs de Nestarel le Ven 5 Avr - 19:50, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Isaak S. Gorchkov

avatar

Nombre de messages : 60
Age : 19
Localisation : Far away.
Emploi/loisirs : Fuh.
Humeur : ಠ_ಠ
Date d'inscription : 16/09/2012

Fiche du personnage
Age: 27 ans.
Race: Humain.
Chambre: 6.

MessageSujet: Re: Une psychologue a l'aspect d'élève ? [1.9%]   Dim 31 Mar - 14:50

Bienvenu m'dame !
Revenir en haut Aller en bas
Athanaïs de Nestarel

avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 31/03/2013

MessageSujet: Re: Une psychologue a l'aspect d'élève ? [1.9%]   Mer 3 Avr - 14:07

Merci, j'aurai bientôt fini ma présentation si j'arrive à avoir de l'inspiration pour mon physique et le caractère.
Revenir en haut Aller en bas
Ash
A burning flame ♔ Let them burn

avatar

Nombre de messages : 88
Age : 21
Date d'inscription : 23/11/2012

Fiche du personnage
Age:
Race: Humain
Chambre: n°7

MessageSujet: Re: Une psychologue a l'aspect d'élève ? [1.9%]   Jeu 4 Avr - 10:00

Bienvenue très chère.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une psychologue a l'aspect d'élève ? [1.9%]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une psychologue a l'aspect d'élève ? [1.9%]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kaynan, Élève d'Émeraude
» Hitori Yamâme, un élève turbulent à Beolan
» Quand l'élève dépasse le maître
» Quand l'aurore se lève et rend nos robes semblables à la roche. PV Apache
» nouveau élève

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Kageshiro  :: Général :: Présentations-
Sauter vers: